LES 10 ANS DE L’ATELIER DU SOURCIL

 

 

 

La célèbre enseigne de l’atelier du sourcil a 10 ans. Je suis cliente depuis au moins 5 ans et j’avoue que prendre soin de ses sourcils est devenue une addiction.

Tous les 15/20 jours j’y passe un gros quart d’heure pour “nettoyer” et éliminer les repousses tout en gardant la ligne parfaite que Joss, la fondatrice a dessiné pour moi en fonction de mes sourcils et de la morphologie de mon visage. un service sur mesure que les petites mains de l’atelier du sourcil maitrisent toutes.

Pour fêter ce dixième anniversaire Joss en a profité pour revoir la gamme make up de l’atelier du sourcil avec une offre plus étoffée, un nouveau packaging et des nouveaux produits comme la pince à épiler avec peigne intégré.

Un produit 100% novateur a été imaginé par Joss, il vous sera dévoilé plus en détail début 2017 mais on peut déjà l’apercevoir dans le film ci-dessous (rapidement…).

Enfin, je vous laisse faire un peu plus connaissance avec Joss en lisant l’interview qu’elle a gentillement accepté de nous livrer.

INTERVIEW

Joss, l’atelier du sourcil fête ses 10 ans, comment a commencé cette belle histoire ?

Maquilleuse depuis toujours j’étais au service des clientes par le biais d’instituts, des shooting et des mes amies. Au fur et à mesure on m’appelait pour les sourcils, c’est comme ça que je me suis mise à réfléchir “concept” et à trouver cette petite  boutique du 17ème à Paris.

Combien il y a t’il de boutiques ADS en 2016 ?

80 boutiques.

Avez-vous pour projet  l’internationalisation de L’ADS ?

Nous sommes déjà sur Londres, Madrid, Casablanca et Bruxelles

Comment sont formées les techniciennes ou les fées du regard ? Il y a t’il un « crash test » à passer avec toi ?

Elles doivent tout d’abord savoir dessiner, ensuite elles passent un test d’épilation pour voir le niveau scolaire, puis elles intègrent notre centre durant 5 semaines une fois la candidature validée. Ensuite elles sont opérationnelles.

As tu une idée du pourcentage des femmes qui se font faire les sourcils  et leur moyenne d’âge?

Nous sommes sur une ascension d’année en année, dans le paysage de la beauté on ressent que plus en plus de marques s’engouffrer dans cette niche, c’est donc que les analyses de ces groupes ont vraisemblablement fait le travail,  autour de 30% sans doute. La moyenne d’âge vacille entre 30 et 35 ans pour cette unique prestation.

Quelle est la prestation que vous vendez le plus en institut ?

L’épilation:

 C’est la folie du sourcil, qui ne prend pas soin de son regard aujourd’hui…Par contre, l’ADS a été largement imité et copié, comment  vous sentez-vous face à cette concurrence ? Comment te distingues-tu des autres mis à part le fait que tu es la pionnière du concept de bar à sourcil?

La concurrence m’agace plus qu’elle ne me fait peur, elle sort souvent de chez moi !

Elle m’agace tout simplement parce que je n’ai pas inventé l’épilation, depuis longtemps ces esthéticiennes ou même les marques auraient pû monter ce type de concept, personne n’a pris le risque, parce que personne ne pouvait se positionner avant moi sur des tarifs à 30e.

Je suis une créative, par contre,  je m’entoure des bonnes personnes pour la partie chiffre et logistique, autrement dit : un peu les mains et un peu la tête suffisent à faire des choses différentes,  surtout ma devise est à l’inverse des autres,  ne pas copier ! et si on me copie je fais différent on pourra ainsi aller loin non ?

Finalement  c’est un honneur qu’on vienne prendre mes idées et ça n’est sans doutes pas terminé.

Enfin pour célébrer ce bel anniversaire, j’ai eu le plaisir de découvrir une gamme de produits make up très novatrice , belle et accessible, peux-tu nous parler des incontournables en quelques mots ?

J’ai voulu une gamme raffinée toujours en pensant à la cliente et la facilité d’utilisation , notamment la pince avec un peigne intégré, une texture sourcils très longue tenue avec un applicateur pinceau , et un  autre accessoire très novateur, l’empreinte à sourcils pour un tracé parfait en pensant surtout aux personnes qui ont un système pileux inexistant, l’empreinte c’est le principe d’un tampon encreur, très simple !

Pour finir en beauté, quelle importance accordes-tu aux réseaux sociaux pour ton développement (instagram, collaboration bloggeuses…)

J’y accorde de plus en plus d’importance, nos équipes internes sont très présentes pour répondre à notre clientèle, et je pense que l’avenir se dirige vers les réseaux, mêmes si je suis attachée aux papiers, j’apprécie en tous cas cette nouvelle vague surtout quand on y fait de belles rencontres.

corrector-crayons-produits-beaute-latelier-du-sourcils-thedailydeb-paris                        pince-a-épiler-blanc-latelier-du-sourcils-thedailydeb-paris

http://boutique.atelierdusourcil.com/fr/

Tags from the story

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *