Goossens : la joaillerie qui fascine depuis 70 ans

Créée en 1950 par Robert Goossens, la maison d’orfèvrerie propose depuis 1974 des collections éponymes de bijoux et de d’objets transformant le bronze, le cristal de roche, le bois ou encore les pâtes de verre en bijoux et parures exceptionnels.
Ce dernier s’initie jeune au travail des métaux grâce à son père, propriétaire d’une fonderie dans le Marais. Ses premiers pas d’apprenti le mènent dans les ateliers des grands orfèvres et joailliers parisiens, où il apprend l’art du bijou sous toutes ses formes.

 

Il rencontre Gabrielle Chanel pour la première fois en 1953, et devient l’un de ses fournisseurs attitrés. Les créations Goossens sont des bijoux inspirés de l’Antiquité, Byzance et d’Egypte, qui attirent et séduisent complètement l’iconique maison Chanel.
Grâce à cette complicité, l’or, l’argent, les métaux non précieux, le cristal de roche, le bois, les pâtes de verre n’auront plus de secrets pour le jeune orfèvre. Il ne cessera, dès lors, d’émailler de fondre et ciseler des bijoux, des objets éclectiques, inédits et paradoxaux. Gabrielle Chanel le pousse à jouer sur l’ambiguïté du vrai et du faux et surtout à repousser toujours plus loin les limites de son imagination.

Petit à petit Goossens s’implante dans le paysage luxe : Balenciaga, Grès, Rochas puis Yves Saint Laurent lui commandent des bijoux totalement surréalistes et des accessoires avant- gardistes. Puis Guerlain, Marc Bohan pour Dior, Jean-Louis Scherrer, Sonia Rykiel lui réclament à leur tour bijoux et flacons de parfums. Les ateliers Goossens ont rejoint en 2005 les Maisons d’Art de Chanel. 

Pour la première fois Goossens s’étend et propose ses créations sur le site Farfetch où il est désormais possible de trouver leurs bijoux. Voici une sélection de mes indispensables Goossens à shopper sur Farfetch !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *