GUCCI PIN : La collection “GG PSYCHEDELIC” est aux Galeries Lafayette

Les Galeries Lafayette Paris Haussmann annoncent l’ouverture des boutiques Gucci Pin aux rez-de-chaussée des magasins Coupole et Homme du 11 février au 2 mars prochain. Dédiée à la collection “GG PSYCHEDELIC”, cette troisième vague de Gucci Pins, est inspirée par les punaises des cartes numériques interactives, et fait suite aux deux précédentes : la collection “Gift Giving” en novembre 2019 et “Nouvel An Chinois”, en janvier 2020.

Pour cette collection qui se distingue par ses couleurs, son énergie, son impact et son esprit onirique, le directeur de la création Alessandro Michele a réinterprété le logo GG de manière ludique avec une attitude streetwear via l’ajout d’étoiles multicolores. Ce nouveau motif contemporain et original est appliqué sur différentes pièces, notamment du prêt-à-porter pour homme et pour femme, des sacs à main, des bagages, des chaussures, de la petite maroquinerie, des accessoires et une montre. Il a également inspiré une ligne de joaillerie.

En exclusivité pour les Galeries Lafayette, la boutique Gucci Pin présente des pièces inédites, parmi lesquelles : le sac à dos en toile GG Psychedelic (1390 EUR), le sac de voyage en toile GG Psychedelic (1790 EUR) et le sac seau Ophidia en toile GG Psychedelic (1490 EUR).

Cette collection rend hommage à l’esprit psychédélique des années 70, avec ses distorsions visuelles, son imagerie surréaliste et ses larges spectres chromatiques. La boutique Gucci Pin des Galeries Lafayette Paris Haussmann met en scène un paysage onirique fait de réfractions et de reflets nocturnes qui emmène les visiteurs dans un night club fantastique où ils sont invités à prendre part à la fête. Des animations sur-mesure les immergent encore plus intensément dans cet univers. Pour illustrer cette collection, une campagne fantaisiste est photographiée et réalisée par Jordan Hemingway. Du vestiaire au dancefloor, les images de Jordan Hemingway sont illuminées par les reflets des boules à facettes. Alors que les oiseaux de nuit discutent et dansent, la boule disco tourne de plus en plus vite et les hypnotise jusqu’à finir par absorber les clubbers dans un espace ludique et surréaliste aux murs géants recouverts de miroirs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *