Le festival d’Hyères

© Olivier Amsellem

Le moment fort de cette fin du mois d’avril 2019 ce fut le Festival de mode et de photographie d’Hyères. Tous les ans il se déroule à la villa Noailles en Provence. C’est devenu le festival incontournable du monde de la mode. Il réunit de nombreux créateurs, des photographes, des galeristes, des agents et même des industriels venant scruter les jeunes talents.

 

Fondé en 1985 par le directeur de la Villa Noailles, Jean-Pierre Blanc, le festival a peu à peu pris de l’ampleur à l’échelle nationale. L’objectif premier était de faire émerger de jeunes stylistes grâce à l’organisation d’un concours. Désormais, c’est l’évènement qui met sur le devant de la scène les jeunes créateurs et photographes qui sortent du lot. En effet, la finaliste de l’année dernière Marine Serre est l’exemple parfait de ce passage de l’anonymat jusqu’au succès.  Ce printemps 2019, un nouveau prix a été crée par la maison Chanel, celui des Métiers d’Arts.

C’est d’abord sous forme de concours que la compétition se fait, et ce par la sélection d’un jury de professionnels. Ensuite, a lieu le fameux défilé tant attendu par la presse pour le concours mode. Les autres prix prennent la forme d’expositions collectives. Nous l’avons bien vu personne ne passe à côté de cet événement, aussi bien dans l’édition que sur Instagram. Le festival d’Hyères permet un souffle de renouveau dans le milieu de la mode.

En cette 34e édition, Chloé est mis à l’honneur puisque Natacha Ramsay-Levi la directrice artistique de la maison, a présidé le jury mode du festival. Un jury éclectique de belles personnalités du monde de l’art et de la mode dont la présence de Charlotte Chesnais, présidente du jury d’accessoires mode. J’aime cette ambition de promouvoir la jeunesse et des créateurs de talents alors méconnus pouvant accéder à des projets avec des maisons de coutures.

Christoph Rumpf
©INDIE MAGAZINE

Une dizaine de finalistes sont repartis gagnants ce 29 avril, mais c’est le créateur autrichien Christophe Rumpf qui a remporté le Grand Prix du Jury Première Vision. Au travers de tenues aux belles proportions, conçues pour la plupart de matières recyclées, il nous emmène dans son univers de doux rêveur. Ce personnage d’un prince exilé seul dans la jungle me plaît. Il aura le privilège de collaborer avec Chanel Métiers d’art, ainsi que Petit Bateau. Une première belle opportunité.

L’année prochaine promet d’être une grande année pour le festival d’Hyères car ce sera la 35ème édition. On a déjà hâte d’y être !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *