Une nouvelle exposition met à l’honneur Tati par Azzedine Alaïa

La collaboration entre Alaïa et Tati dans les années 90 s’expose dans la galerie Azzedine Alaïa jusqu’au 5 janvier 2020.

Grâce à l’initiative d’Olivier Saillard, l’ancien directeur du musée de la mode de la Ville de Paris, nous voilà plongé en 1991. C’est la date à laquelle Azzedine Alaïa décide de revêtir le fameux carreaux Tati sur ses modèles. La marque Tati c’est l’enseigne française de vente de textiles et de bazar bon marché. Devenue célèbre pour ses prix modiques, elle est reconnaissable par ses iconiques carreaux bleus, blancs et roses.

 

Une association qui surprend à l’époque où les collaborations entre luxe et prêt-à-porter sont rares. Les archives de cette collection sont exposées dans la galerie, créée en 2007 par Monsieur Alaïa. Le couturier s’inspire de la série “Tati paintings” du peintre Julian Schnabel. Ce dernier, utilisait la toile des bâches Tati dans ses peintures. L’idée lui vient de faire ressurgir l’image de ce sac de voyage aux motifs à carreaux des passants allant à Tunis. Un souvenir que garde Azzedine Alaïa et qu’il appose sur ses modèles. Sans le savoir, il donne son heure de gloire au célèbre motif tartan.

L’exposition propose des photographies de l’époque avec les tops  Naomie Campbell, Helena Christensen et Farida Khelfa. Un subtil mélange qui nous rappelle cette audacieuse collaboration. Date importante dans l’histoire du vêtement puisque c’est une première pour une marque de textiles bon marché. Ainsi, ce mix luxe et bon marché permet de concevoir une “autre façon de penser la mode”. Si vous allez flâner à la galerie Azzedine Alaïa, vous pouvez y voir caleçons, shorts tailles hautes, vestes amples, body et autres vêtements sculptés donnant le ton sur fond de tartan.

Une collaboration qui traverse le temps. La coupe du vêtement prouve l’œil avisé d’Azzedine Alaïa. Sans le savoir le créateur devient précurseur de nombreuses collaborations entre grandes marques et enseignes plus modestes. Deux mondes qui désormais s’entrecroisent assez souvent. Je vous conseille vivement d’aller voir cette exposition qui retrace joliment cette collaboration entre Alaïa et Tati.

Azzedine Alaïa – Une autre pensée sur la mode, la collection Tati, jusqu’au 5 janvier 2020 à l’association Azzedine Alaïa, 18 rue de la Verrerie, 75004 Paris

Tags from the story
,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *